CADSI News Story

CANSEC 2015 injecte 15 millions de dollars dans l’économie d’Ottawa

Le 27 mai 2015, Ottawa – CANSEC 2015, le plus important salon professionnel sur la défense au Canada, injectera plus de 15 millions de dollars dans l’économie d’Ottawa, affirme la présidente de l’Association qui organise l’événement annuel de deux jours.

« CANSEC est, sans exception, le plus grand salon professionnel à Ottawa. Les possibilités de saisir les retombées économiques, notamment dans l’industrie du tourisme d’accueil local au profit de l’économie de la région de la capitale nationale, sont immenses », a affirmé Christyn Cianfarani, présidente de l’Association canadienne des industries de défense et de sécurité (AICDS).

CANSEC met en vedette la technologie de pointe, les produits et services terrestres, maritimes et aérospatiaux et des forces interarmées, et devrait attirer 11 000 inscrits provenant d’une cinquantaine de pays. Les inscrits auront la possibilité de visiter quelques 700 kiosques qui occupent les 135 000 pieds carrés de l’aire d’exposition du Centre EY, en plus des expositions statiques à l’extérieur. 

Ces statistiques attestent une augmentation très appréciable par rapport à la décennie précédente lorsqu’il n’y avait aucune délégation étrangère et que le salon professionnel était tenu entièrement dans l’ancien Centre des congrès qui occupait un espace de 26 000 pieds carrés.

Mme Cianfarani a affirmé que cette croissance importante apportée au salon professionnel a incité l’AICDS à effectuer une analyse sur les répercussions économiques dans la région d’Ottawa. Cette analyse a été produite en saisissant les données de CANSEC 2014 dans le modèle de calcul des répercussions du tourisme sur l’économie régionale (MCRTER) et en utilisant un effet multiplicateur pour déterminer que CANSEC 2014 a eu une répercussion de 15 millions de dollars sur l’économie. CANSEC 205 devrait avoir une répercussion encore plus grande.

Les industries de la défense et de la sécurité contribuent 12,6 milliards de dollars à l’économie du Canada chaque année et emploient 109 000 Canadiens qui occupent des postes qui sont rémunérés jusqu’à 60 pour cent au-dessus de la moyenne nationale.

Ce qui explique l’énorme importance que le gouvernement fédéral accorde à cet événement, dont cinq ministres du cabinet participeront à cet événement – Jason Kenney, ministre de la Défense nationale; James Moore, ministre de l’Industrie; Diane Finley, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux; Erin O’Toole, ministre des Anciens Combattants et Michelle Rempel, ministre d’État (Diversification de l’économie de l’Ouest). De nombreux députés, sénateurs et plus de 3 000 représentants gouvernementaux et militaires, y compris le vice-chef d’état-major de la défense (VCEMD) lieutenant-général Guy Thibault se joindront à eux. 

Mme Cianfarani a souligné le besoin de faire mieux comprendre aux Canadiens ce que l’industrie de la défense représente au Canada, étant principalement axée sur la nouvelle technologie à des fins tant civiles que militaires.  

« Nos entreprises produisent principalement des biens et services à forte intensité technologique et à double usage, soit militaire et civile. Il est important que l’AICDS dresse un tableau plus représentatif de ce que fait réellement l’industrie; surtout en raison que tous les Canadiens avec qui j’ai discuté et qui travaillent dans l’industrie sont fiers de ce qu’ils contribuent au Canada », a affirmé Mme Cianfarani. « Quatre‑vingt-quinze pour cent de ce segment de marché spécifique se rapporte aux technologies et aux services; et, en moyenne, seulement 15 pour cent du chiffre d’affaires réalisé par les entreprises dans le secteur de la défense provient des ventes de matériel de défense ».

Elle a cité des exemples de manières dont le matériel militaire est utilisé pour protéger et soutenir les Forces armées canadiennes à l’étranger lorsqu’elles doivent remplir les missions ordonnées par les Canadiens. Une grande partie de ce matériel comprend en effet des produits à double usage, militaire et civil. À titre d’exemple, on peut inclure les appareils respiratoires et autres équipements de secouriste; les abris et des systèmes de purification d’eau utilisés afin d’apporter une aide humanitaire; les applications commerciales pour les systèmes de communication; la technologie par satellite et l’équipement sonar qui a été déterminant à la découverte historique de l’an dernier entourant l’expédition perdue de Franklin.   

 

Télécharger le "Economic Impact of the CANSEC Trade Show to the Ottawa Area"

Fiche d’information médias

À propos de l’AICDS

L’AICDS est la voix de l’industrie de la défense et de la sécurité du Canada, un secteur qui emploie 109 000 Canadiens et qui a généré plus de 12,6 milliards de dollars pour notre économie canadienne en 2011.

-30-

Pour de plus amples renseignements :

Derek Ferguson

Dawson Ferguson Communications inc.

derek@dawsonferguson.com

613-218-0306

Posted 2015-05-27
Last Modified 2016-04-07 14:48